Katmandou/Patan:

Avant de pouvoir arriver dans ce pays, aux magnifiques paysages il nous a fallu parcourir pas moins de 550km; chez nous ce n'est pas grand chose mais ici en Asie cela représente 19 heures de bus ! Mais nous avons fait la rencontre de deux Français, très chouettes, nos nombreux échanges nous on donné l'impression que la route était moins longue !  Ce trajet à été un peu mouvementé... Notamment au moment du passage de la frontière et l'obtention du visa Népalais ! Nous savions qu'il fallait le payer en dollars, nous avions prévu la somme (80$) et pas un dollar de plus car cela ne nous servira normalement pas pour la suite ! Mais nous ne savions pas que les contrôleurs pouvaient faire preuve d'autant de mauvaise fois... Il nous a refusé un des billets que Léa lui avait donné avec comme justification qu'il était trop vieux ! Nous voilà coincé ici pour un fichu billet. Heureusement les deux Français nous on bien dépanné et avaient prévu plus de dollars que nous et ont bien voulu échanger un billet. Encore une fois le billet n'était pas conforme car déchiré sur 1cm... Finalement la situation s'est arrangée et il a accepté un troisième billet qu'avaient les deux Français. OUF, nous ne resterons pas coincé en Inde. Nous avions réservé une auberge, dans le quartier de Thamel, un des quartiers très animé de Katmandou en attendant le frère de Cindy et une amie à lui. Nous avons pris notre premier repas Népalais et avons voulu goûter les fameux "Momo", spécialité Tibétaine,  ‌c'est une sorte de ravioli cuits à la vapeur, farcis généralement à la viande de yak, de porc, de bœuf ou sinon remplis d’une farce de légumes. Malheureusement Cindy n'a pas supporté les Momo, pourtant sans viande ou alors c'est son jus de fruits, en tout cas le résultat était là, belle tourista !!! Léa est quand même sortie en visite de Katmandou avec les français rencontrés la veille et surtout pour rapporter des bananes à Cindy car c'était le seul aliment qui lui donnait envie... Nous sommes allé voir le Temple de Pashupatinath, où ont lieu des crémations. C'est un des Temples Hindouiste les plus sacrés au Népal. C'est encore une  atmosphère particulière qui se dégage de cet endroit, d'autant plus que nous nous sommes placé assez proche des corps. Contrairement à Varanasi, l'odeur est très particulière. Dimi et son amie nous ont rejoint le lendemain soir. L'état de Cindy était encore un peu fragile. Nous avons profité de notre première soirée pour manger dans un resto et goûté aux bières népalaises ! Résultat, nous avions deux malades le lendemain ! Elles nous ont tout de même accompagné pour la visite du Temple bouddhiste Swayambunath ou Monkey Temple, en raison de la colonie de singes qui a élu domicile au sein du temple. Il nous a fallu gravir un certain nombre de marches, bonne mise en jambe pour notre trek. Ce temple est un des plus anciens et le plus saint de Katmandou. Il donne l'impression de veiller sur la ville et si le ciel était dégagé il nous aura offert une belle vue sur celle-ci ! Nous avons également visiter la ville de Patan, à 6-7km de Katmandou, c'est une ancienne ville royale et d'art. On y trouve des monuments bouddhistes et des Temples hindous ! Beaucoup de monuments sont en reconstruction suite au tremblement de terre de 2015! C'est intéressant à voir mais excessivement cher (1000roupies par personne)! Nous avions tous envie de s'éloigner des grandes villes, assez loin de la pollution, nous avons donc mis le cap dès le lendemain pour Dhulikel et par la suite Nagarkot.

Les photos de Katmandou et de Patan sont ICI            

Dhulikhel :

C'est une petite ville située non loin de Katmandou, à 30km. Cette ville aura été notre première petite bouffée d'oxygène même si nous y sommes allés pour pouvoir rejoindre Nagarkot par la suite. Nous y avons séjourné dans une auberge, à l'écart du centre ville, sur les hauteurs. Nous avons eu le droit à un magnifique coucher de soleil en arrivant à notre auberge. On aurait dû avoir vue sur les chaînes de l'Himalaya mais la pollution de Katmandou nous a empêchés de l'apercevoir, on a seulement eu le droit à quelques pics dégagés. Nous étions à 1550m d'altitude et en plein vent... Les températures descendent à 0 ici la nuit voir moins et bien évidemment pas de chauffage mais avec tous nos vêtements chauds et des couvertures en plus on supporte finalement assez bien le froid ! Le lendemain nous sommes partis assez tôt pour faire la marche du Namo Buddha. Nous nous sommes retrouvés au isolé, au cœur de la campagne népalaise. Nous y avons vu des femmes lavées des vêtements dans les rizières, d'autres travaillant dans les champs (alors que les hommes les regardent en discutant au loin). On y a croisé des enfants apprenants leur leçon ou d'autres aidants leurs parents dans les tâches quotidiennes.  Nous avons croisé beaucoup d'animaux en liberté. Arrivé là haut, après 4h de marches nous voilà en haut du fameux Namo Buddha. Le paysage est vraiment incroyable, nous avons une vue à 360 sur les chaînes de montagnes environnantes ! Le Namo Buddha est une stûpa vraiment belle. Une stûpa est une structure architectural bouddhiste, c'est une représentation de recueillement pour prier. C'est aussi un monument commémorant sa mort. Au sommet il y avait un nombre assez impressionnant de drapeaux, ce sont des drapeaux de prières, chaque couleur représente un élément ; le feu, l’eau, la terre, l’eau et le ciel.  Nous sommes ensuite redescendue dans la vallée et retourner à notre auberge, contents d'être arrivés après avoir parcouru près de 21km. Une bonne préparation avant notre trek ! Nous avons pris un repas généreux dans notre auberge, tenu par un népalais tout aussi généreux que sa cuisine et pleins de bons conseils ! Nous avons pris la route le lendemain pour Nagarkot.

Les photos de Dhulikhel sont ICI

Nagarkot :

On a toujours entendu dire que l'état des routes au Népal étaient vraiment limite… Mais on n'imaginait pas à quel point ! Nous avons bien entendu pris un bus local, pour aller jusqu'au bout de l'expérience, il faut aussi savoir qu'ici plus ont rempli un bus de personnes mieux c'est, enfin c'est surtout plus rentable pour le chauffeur et son rabatteur. La montée aura duré 1h30, 1h30 à serrer les fesses (surtout pour Cindy), sur une route non goudronnée, avec des nids de poule incroyable, le ravin comme voisin et un conducteur bien trop confiant. Nous sommes tout de même arrivés sains et saufs mais tout de même avec quelques sueurs froides ! Nous étions à 2175m d'altitude et n'avions pas trop de toutes nos épaisseurs pour tenter de nous réchauffer. Nous nous sommes ensuite dirigés vers notre auberge, dominant la vallée et un peu excentré du petit village, nous avons adoré. Pour manger on est allé dans un petit restaurant où le patron a absolument voulu nous faire goûter l'alcool local, Tongba. C'est une boisson alcoolisée obtenue par fermentation alcoolique du millet. Elle est servie chaude et bue avec une paille. C'est la boisson traditionnelle des Limbus, une ethnie qui vit dans l'Est du Népal. Malheureusement nous n'avons pas su l'apprécier à sa juste valeur… Nous avons passé la nuit dans un froid assez glacial. On s'est levé aux aurores pour aller admirer le levé du soleil depuis un point de vue, en face à la chaine de l'Himalaya. Malgré la pollution bien présente nous avons assisté à un spectacle magique et privilégié car nous étions vraiment peu à avoir eu le courage de se lever si tôt ! Après ce beau spectacle il nous a fallu reprendre la route… la fameuse, celle que tout le monde redoutais. La descente était encore pire que la montée car cette fois nous n'avions pas de places assises et on voyait  absolument tout… Une fois redescendues, nous avons pris la route direction Pokhara.

Les photos sont ICI